Louis Arbus


Louis Arbus est professeur émérite à la faculté de médecine de Toulouse. Ce neuropsychiatre livre dans son ouvrage « La Médecine légale à Toulouse, Origines et évolutions » les conditions dans lesquelles la médecine légale, dans la société globale et singulièrement à Toulouse et sa région, s’est constituée et institutionnalisée.

 

Louis Arbus – La médecine légale à Toulouse : Origines et évolutions

Editions Privat, 2016


Dès le Moyen Âge, en pays toulousain, des énigmes criminelles ou de sorcellerie tristement célèbres requièrent l’intervention de médecins légistes. Nommés alors « chirurgiens jurés », ils fondent leur expertise principalement sur l’autopsie. En 1692, un édit royal définit et officialise leur fonction. Puis, à la Révolution française, la médecine légale entre pleinement dans les enseignements médicaux universitaires. Au XIXe siècle, la pensée médico-légale imprègne d’autres disciplines (la psychiatrie, la médecine sociale ou pénitentiaire). Ainsi Toulouse est l’une des premières villes à mettre en place une consultation de violences, réalisée en semi-urgence par des médecins neutres, afin d’offrir à la victime une opportunité médico-judiciaire.

Cet ouvrage expose comment, avec l’appui de la criminalistique, s’est instauré un lien médical obligatoire entre la justice et la société. La médecine légale, à l’origine centrée sur la mort, est devenue ainsi une science médicale du vivant.

 

https://criminocorpus.hypotheses.org/